Thumb

Calcul urinaires

Les calculs urinaires ou lithiases urinaires sont des « cailloux » qui se forment à l’intérieur des voies urinaires. Ils se développent au niveau du rein et correspondent à l’accumulation lente de microcristaux contenus dans l’urine. Ils peuvent mesurer quelques millimètres jusqu’à atteindre la taille d’une balle de golf.

La colique néphrétique

Le traitement médical est toujours nécessaire pour calmer la douleur d'une colique néphrétique. On a parfois besoin d'administrer, aux urgences, des produits morphiniques. Il est recommandé de réaliser un scanner sans injection de produit de contraste pour déterminer le siège et la taille du calcul.

Un calcul dont la taille est inférieure à 5 mm peut être éliminé spontanément mais ce n'est pas toujours le cas!. Un drainage par les voies naturelles en urgence est parfois nécessaire si le traitement médical est insuffisant pour calmer la douleur ou s'il y a apparition de fièvre.

Causes et facteurs de risque des calculs urinaires

Le facteur de risque le plus important est le manque de boissons car l'hydratation insuffisante provoque la cristallisation des métabolites (aggrégation des molécules éliminées) dans les urines.

Certaines maladies métaboliques (causes d'élévation du calcium dans le sang ou dans les urines, d'élévation de l'acide urique.) sont plus rarement en cause.

La stase urinaire provoquée par un obstacle (exemple: adénome de la prostate) peut engendrer, au long cours, la formation de calculs.

L'infection chronique des urines est également un facteur favorisant.

Les symptômes de la lithiase urinaire

Les symptômes dépendent du siège des calculs et de leur retentissement sur le rein. La lithiase peut n'occasionner aucune gêne et être découverte au cours d'un examen radiologique.

Elle peut entraîner des douleurs lombaires, dont la classique colique néphrétique.

Elle peut aussi entraîner des douleurs moins typiques, du flanc, sous-ombilicales, testiculaires, et même de simples brûlures pendant les mictions.

Parfois, la lithiase se manifeste par une hématurie isolée (présence de sang dans l'urine).

Traitement des calculs urinaires

Il faut traiter les symptômes, les éventuelles complications et les facteurs favorisants. Les traitements sont donc largement dépendants du type de lithiase.

En dehors des situations d'urgence, il existe plusieurs traitements médicaux et chirurgicaux possibles qui sont fonction du nombre, de la taille, du siège et de la nature des calculs.

la douleur est toujours traitée. Elle est soulagée par l'association de médicaments contre la douleur ( antalgiques) et d' anti-inflammatoires par voie orale. L'hospitalisation n'est nécessaire que lorsque la douleur est importante ou lorsqu'il existe une complication (pyélonéphrite, insuffisance rénale). Selon les cas, le traitement va être médical ou chirurgical.

Le traitement médical inclue certaines règles d'hygiène, le traitement d'une maladie (ex : la goutte) lorsqu'elle est en cause, et la lithotritie extra-corporelle (LEC).

Le traitement chirurgical des lithiases urinaires a bénéficié d’une importante amélioration des moyens techniques. En effet le traitement endoscopique a remplacé de plus en plus le traitement chirurgical à ciel ouvert.

Les mesures diététiques dépendent de la nature des calculs.